Ads Top

Territoires d'Actions et de Coopérations [danses] Des rê(v)alisables pour la rencontre et l’échange entre citoyens et art chorégraphique


Territoires d’Actions et de Coopérations [danses] a été créé et pensée collectivement par ses membres fondateurs*, rassemblant diverses compétences professionnelles chorégraphiques : danseurs, chorégraphes, formateurs, chargés de communication, de programmation, de médiation artistique… Les actions de TAC [danses] ne démarrent pas ex-nihilo, elles sont le fruit de regards singuliers et croisés d’artistes. La recherche d’un style à défendre est laissée de côté pour permettre l’éclosion d’un processus, de chemins, sans hiérarchie mais avec l’exigence d’une réflexion et d’un suivi auprès des publics concernés. TAC [danses] promeut la multiplicité des esthétiques. Ses actions développent grâce à un champ large d’interventions (vers des publics variés, vers des professionnels, vers des amateurs, vers des entreprises) une ouverture à d’autres formes de représentations de la danse.
TAC [danses] est donc né de la nécessité de s’organiser collectivement afin de répondre à deux besoins principaux :
1 Créer de nouveaux réseaux territoriaux, nationaux et internationaux afin de générer des liens entre art et société et nourrir les pratiques et l’accès à l’art chorégraphique par des actions collectives et participatives. Nous proposons ces actions innovantes pour favoriser la porosité des lieux culturels et dynamiser la circulation entre art chorégraphique et société. Un banc, un web-journal, une coopération entre des territoires, une incursion en entreprise, une rencontre internationale entre professionnels et amateurs, un site internet collaboratif, sont autant de prétextes à la transposition artistique du monde qui nous entoure.
2 Répondre aux carences des financements des activités artistiques et éprouver une économie culturelle sociale et solidaire. Expérimenter des modes de production, d’administration, d’implication et d’intelligence collectives, et  par conséquent des coopérations dans une économie sociale et solidaire pour le chorégraphique : générer des emplois, des publics, des liens et des dynamiques plurielles.

Grâce à cela, TAC [danses] re-questionne les modes de « démocratisation », « sensibilisation », « culture pour tous, pour chacun, partagée », « éducation artistique » à partir de la rencontre, l’échange, la pratique et la médiation de l’art chorégraphique pour trois échelles : Locale et Territoriale / Nationale / Internationale.

Territoires d’Actions et de Coopérations [danses] vous invitent à découvrir ses prestations :
La Porosité promue par TAC [danses] favorise les circulations entre :
> les usagers des grands lieux dédiés à l’art et les habitants qui les jouxtent ;
> les populations hétérogènes à l’intérieur d’un même territoire ou entre plusieurs territoires ;
> les acteurs chorégraphiques amateurs et les professionnels de différents pays ;
> les champs chorégraphiques, par la diversité de leurs informations ;
> l’art et l’entreprise.
Ce sont des passerelles de rencontre et d’intérêt entre les artistes, les citoyens et les lieux de production artistique. Ces actions tentent une réponse aux questions suivantes :

Comment développer de nouvelles pratiques culturelles avec les publics ? Comment inventer de nouveaux modes de médiation entre artistes et publics ? Comment susciter la curiosité et l’intérêt pour l’art chorégraphique auprès de celles et ceux qui n’y ont pas accès ?
Fourni par Blogger.